Métro Post Forum

De la bouteille d’eau


180. De la bouteille d’eau 

Chers passants, 

Petite, moyenne ou grande, j’assouvis toutes les envies à table, à l’apéro ou au sport. On me consomme. Sans moi il n’y aurait pas la vie. Je suis indispensable pour les hommes. 

En abondance et pas chère dans les pays riches. Je suis rare et vaut de l’or dans les pays en voie de développement. L’été, j’aguiche dans les affiches. Pour les pépés et mémés, je suis indispensable l’été. 

Beaucoup ont dû penser au ventilo : non, je suis la bouteille d’eau. 

La bouteille d’eau


Apostrophe numéro : 180

Si vous souhaitez répondre à cet Apostrophe
utiliser le formulaire ci-dessous: